Mairie de Paris
reinventer.paris Les dessous de Paris

Garage Renault (11e)

Réserver une visite

Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour réserver une visite pour : Garage Renault (11e)

Il est demandé aux équipes de limiter leur participation à 4 personnes maximum par visite.

Les candidats doivent s'engager à ne pas venir en nombre supérieur à celui qu'ils indiquent en s'inscrivant.

L'inscription à une visite doit se faire au plus tard avant 18 heures la veille de la visite concernée.

Transfert en cours

* Champs obligatoires

Cet ancien garage, 100 rue Amelot - 2 passage Saint Pierre (11ème arrondissement) est la propriété de Renault. Cet ensemble bâti de plus de 5 500 m² comprend deux bâtiments. Le premier rue Amelot (2 300 m²) comprend un showroom sur 2 niveaux, un parc de stockage des véhicules sur 3 niveaux et un parc de stationnement sur deux niveaux de sous-sol. Le second, passage Saint Pierre comprend un espace de réparation des véhicules sur deux niveaux et un parc de stockage sur 4 niveaux.
Partager
Informations
Le calendrier prévisionnel de l'appel à projet est adapté pour ce site et comporte une phase supplémentaire de pré-sélection des candidats.


Visite indisponible
Poser une question

Vous avez une question, vous souhaitez une précisions sur ce site, le formulaire ci-dessous est à votre disposition.
Une réponse vous sera adressée par mail.

Localisation

Localisation

100 rue Amelot

75011 Paris

Propriétaire

Renault

Idées et contributions
Cet espace vous offre la possibilité de donner votre avis, d’apporter votre contribution sur la transformation de ce lieu proposé à l’appel à projets urbains innovants, en remplissant, le formulaire ci-joint.

baudoin lebon13/10/2017 16:33

Montrer une collection d'objets quotidiens de design industril du XXème et début XXIème siiècles (environ 9000 objets) accompagnés d'un espace végétal sur le toit à la fois ornemental et agricole

Philippe Coucaud07/10/2017 09:38

Je suis un habitant du passage Saint-Sébastien.

Sauf de changer le PLU - c'est illusoire - il faudra donc se plier à sa définition pour consacrer 60% minimum de la surface au logement social ce qui est à la fois utile et fors regrettable car cela augmentera beaucoup la densité de population dans cette zone où les rues et passages sont étroits.
Le PLU indique également qu'il y a lieu de renforcer le végétal et de mixer logement et emploi.

Renforcer le végétal est effectivement essentiel dans ce quartier très urbanisé.

Il est tentant de transformer les espaces utilisés par Renault pour le stockage de ses véhicules en logements. Ils seraient dotés de places de parking dans les 2 sous-sols où les résidents gareraient leur véhicule électrique (évidemment !) qui se rechargerait durant la nuit. Et bien entendu le grand toit-terrasse serait transformé en espace végétal (potager, espace vert pour la détente, etc) géré par une ou des associations.

La partie atelier de réparation Renault accueillerait une crèche, des bureaux et de petits ateliers à destination des entreprises, des salles de sport, des ateliers d'artistes, des espaces pour les associations et un jardin public fleuri.

Je ne crois pas utile pour le quartier d'ajouter des bars, restaurants, boutiques, salles de spectacles (Bataclan, Cirque d'hiver, Carreau du Temple sont à proximité) qui y sont déjà bien présents.

Voilà comment je vois une évolution possible de ces deux îlots compte tenu du PLU et de ce que je pense être la finalité de ce projet pour Renault : gagner de l'argent.

Etienne BRULEY02/10/2017 11:59

CENTRE NATIONAL D’ECOLOGIE URBAINE

Coopérative publique et privée de recherches et d’applications sur l’écologie, la solidarité, et le développement durable pour le bien être en milieu urbain
Le constat et les enjeux :
Les enjeux liés au bien-être urbain en lien avec l’environnement et le lien social deviennent de plus en plus prégnants et correspondent à un défi majeur pour l’avenir des villes. La profusion d’études, de recherches et de réflexions en lien avec ces thématiques réalisées par de nombreux organismes indépendants face au peu d’actions menées sur les territoires urbains ne répond pas à l’urgence de ces enjeux. Ces réflexions ne sont malheureusement pas toujours accessibles pour les décideurs, acteurs publics ou privée ou encore pour le citoyen.
Ces thématiques devraient être approfondies, expérimentées, concertées dans une démarche interdisciplinaire, citoyenne et participative. Une telle démarche permettrait d’une part une meilleure prise en compte des problématiques environnementale et social dans les projets urbains par les décideurs mais aussi une meilleur cohérence et acceptation des citoyens. Ceci dans le but d’éviter une grande perte d’intelligence et d’énergie qui à notre époque devient insupportable.
Le besoin d’une structure transversale qui regroupe, synthétise, exploite et partage ces données doit être considéré, c’est cela que nous proposons pour le projet de réhabilitation de l’ancienne direction de l’urbanisme de Paris.
L’objet et la finalité :
L’objet de cette coopérative est de :
• Regrouper et réaliser les études et recherches afin d’en avoir une synthèse et créer des synergies ;
• Créer des ateliers de mise en œuvre concrète en se basant sur ces études et recherches ;
• De communiquer, former, informer les professionnels, les entreprises, les collectivités et le public ;
• Transmettre aux décideurs des faisabilités et modes opératoires afin qu’ils réalisent les projets ;
• De dynamiser toute les énergies et les projets publics ou privés dans le domaine de l’écologie urbaine.
Les champs investis :
• Ecologie urbaine
• Biodiversité
• Agriculture urbaine
• Services écosystémiques urbains
• Transports et leurs implications
• Constructions de tous types de programme
• Rénovation patrimoniale
• Nature en ville (Lignes verte, Lignes bleu…)
• Utilisation des délaissés urbains
• Densification raisonnée petite couronne
• Solidarité à tous niveaux
• Mutualisation des espaces et des services
• Durabilité des équipements et constructions
• Réseaux / Alimentation / Distribution
• Education sur l’écologie la solidarité et le bien être
• Culturel : mutualisation et diffusion
• Limitation des déplacements
• BIM environnemental
• Energie et économie
L’organisation :
La structure de cette coopérative s’organisera autour de 3 grands pôles qui seront soutenu par plusieurs services multimodaux afin de mutualiser les intelligences.
Pôle études et recherches :
Ce pôle regroupera l’ensemble des organismes de recherche déjà existants, d’autres seront créés en fonction des besoins. Il fera une analyse des études déjà réalisées et Il orientera les nouvelles recherches en fonction des objectifs de la coopérative. Un groupe travaillera au sein de cette entité pour assurer une transversalité des recherches et activer les synergies. Un comité décidera des études à porter à la réalisation. Une cellule d’observateurs ou vigie scrutera les différentes études et réalisations faite de par le monde pour enrichir le savoir de la coopérative.
Pôle atelier de réalisation :
Ce pôle composé d’ateliers qui à partir des études mettront en place des modes opératoires pour la réalisation des projets. Ils élaboreront à partir de cas concrets des faisabilités dans les domaines technique, pratique. C’est actuellement le chainon manquant pour passer de la théorie à la pratique. Le but de ce pôle est de transmettre aux décideurs tant privés que publics des solutions adaptées à la réalité du terrain. Un observatoire et suivi des actions en cours sera aussi créer.
Pôle information, formation, communication :
Cette cellule aura pour buts d’informer des études et recherches en cours et finalisées tant le grand public que les acteurs de chaque secteur par l’organisation de conférences et de tables rondes. Elle fera de la formation aux professionnels concernés par les projets. Elle assistera aussi les écoles de tous niveaux (maternelles à l’université) sur les savoirs et les objectifs d’écologie et solidarité urbaine que pratiquera la coopérative. Elle sera le relais indispensable entre le pôle atelier et réalisation et les décideurs afin de leurs faires comprendre les objectifs et les bienfaits des actions proposées. Elle aidera les collectivités à diffuser et à communiquer sur ces projets par le biais des conseils de quartier et des groupes de travail avec les entreprises.
D’autres cellules aideront à la vie de la coopérative comme :
- Service d’aide juridique
- Gestion et recherche des partenaires
- Appuis techniques et technologiques
- Services généraux
- Service administratif et financier
- Comité éthique
La forme :
La structure de cette organisation serait une coopérative de service public/privé (statut à créer).
Ce statut permettra d’intégrer d’une part des partenaires publics qui sont déjà dans cette mouvance et d’autre part des associations ou entreprises motivées qui peuvent apporter leurs compétences et savoir-faire. Chaque partenaire aura un pouvoir égal afin de ne pas créer de groupe de pression qui nuirait à l’objectif de cette coopérative.
La coopérative devra impérativement être indépendante des pouvoirs et politiques et industriels afin de ne pas se soumettre au grès des différents vents de ces pouvoirs et des modes.
Le financement :
Les partenaires publics adhèreront à cette coopérative par des mises à disposition de personnes qualifiées et motivées. Les associations seront invitées logées à titre gratuit et des moyens techniques leurs seront donné en contre partie des études menées.
Les entreprises partenaires pourront participer sois par des mises à disposition de personnes qualifiées soit par une contribution financière soit par la participation aux actions menées dans leur domaine respectif.
La ville de Paris et les collectivités locales de la 1ère et 2nd couronnes concerné par ce projet participeront en fonction des aides que la coopératives leurs procurent.
Renault sera un contributeur privilégié par la mise à disposition du bâtiment et de son terrain.
Le Grand Paris par sa participation à la rénovation du bâtiment.
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire par sa participation aux frais de fonctionnement de la coopérative.
Le bâtiment :
Cet ancien garage situé au100 rue Amelot et 2 passage Saint Pierre de plus de 5 500 m² sera le lieu idéal pour ce centre.

Partenaires :
Ville de Paris et ses services techniques, Le Ministère de la Transition écologique et solidaire, Région IDF, Grand Paris, ADEME, ANAH, PUCA, APUR, FNDB, DAU, Pavillon de l’Arsenal, Ecoles d’Architecture / Pôles de recherche, MNHN, CNRS, LADYSS, Collège de France, AIRPARIF, NatureParif, CREDOC, STIF, RATP, SNCF, ENEDIS, Crédit coopératif, , Rectorats de Paris- Créteil, Versailles…, Cité des sciences de la Villette, RMN, Théâtres Parisiens…, Associations environnementales et sociales, Fondation Abbé Pierre, Secours Catholique…, ICOMOS, Industriel de la construction…

Jerry Handgraaf02/10/2017 10:00

De l'auto... au vélo!



Un univers, une expérience autour du vélo. Un endroit qui lui sera dédié, sous toutes ses facettes:

Les écoles y viennent afin que les enfants apprennent, en toutes saisons, à pédaler en sécurité, mais aussi pour le plaisir de faire du vélo.

Les plus âgés peuvent s’y initier au vélo électrique, qui peut mériter un peu d’entraînement aussi…

En plus de ces usages, il y a un besoin pour des activités commerciales liées au vélo: des boutiques de vélo (vente, pièces détachées, savoir-faire autour du vélo, réparations), de la location pour les particuliers ou les groupes, des informations à destination des cyclistes urbains (qu'ils le soient par nécessité professionnelle ou par choix personnel), des événements liés au vélo, des agents de voyage spécialisés (oui! on peut partir en vacances à vélo!), de la nourriture à vélo, des vélos…



Bien entendu, un environnement qui sera à la fois durable, commercialement viable, et une oasis de verdure en ville.



Un néerlandais qui vit à Paris.

Sylvain CHAPPE28/09/2017 20:54

Habitant mitoyen du 100 rue Amelot, je trouve que le quartier est déjà très dense en logements avec de gros ensembles. Ce serait très étouffant de rajouter un nouvel ensemble. Nous avons besoin d'un espace ouvert végétalisé et de commerces de proximité qui font défaut dans ce coin spécifique. Je pense qu'il est primordial de mettre l'Emploi au coeur du projet, c'est la dimension principale qui doit guider la décision. De nouveaux commerces et services, des activités culturelles permettront de dynamiser le quartier.
Dans la mesure où il y a déjà un projet de construction de logements qui va voir le jour en lieu et place du garage Chobert, il est important de prendre en compte d'autres enjeux dans le choix du projet du garage Renault.
Côté architecture du projet, gardons à l'esprit que l'annexe côté Atelier abrite une très jolie Halle historique style Eiffel qu'il convient de rendre visible et de mettre en valeur dans l'espace Amelot/Passage St Pierre Amelot . Cela permettrait d'augmenter l'attractivité du quartier en lien avec le développement des différents services, commerces et activités culturelles.

Clothilde Amiens21/09/2017 18:49

Le côté atelier pourrait accueillir une halle / marché alimentaire du type Le Marche des Enfants Rouges. Le côté Parking pourrait offrir un bel espace vert (qui manque cruellement dans l'arrondissement) avec un espace de jardin bio partagé et un lieu d'activités sportives et culturelles. Construire encore et encore des logements dans l'étroit passage Amelot déjà très bétonné serait complètement étouffant.
Par ailleurs la copropriété du 100 rue Amelot a des fenêtres donnant directement sur l'actuel parking. C'est un très bel immeuble classé avec une façade magnifique. Eriger un immeuble d'habitation à cet endroit couperait totalement la lumière pour ces habitations et créerait un vis-à-vis très gênant aussi bien pour les habitants actuels que les nouveaux.

catherine D20/09/2017 22:47

Et pourquoi pas un jardin aménagé pour les enfants ou un espace de jeu, mur d'escalade... qui permettrait aux jeunes de se retrouver autour d'une activité commune. Ils ont peu d'endroits où jouer, loin du traffic routier.

Emmanuel Dubois20/09/2017 22:13

Très bonne idée que la Cité de la gastronomie : marché alimentaire (le pendant du marché des enfants rouges du 3ème) + école de formation...

André Feigeles20/09/2017 09:08

Habitant du 11ème non loin du garage, je souhaiterais qu'une partie de cet espace soit consacré à des projets solidaires de relogement temporaire des familles en bidonville et des personnes à la rue. Je trouve que l'expérience des Grands Voisins dans le 14ème est très positive : https://lesgrandsvoisins.org/

Sophie Sophie19/09/2017 09:14

Par pitié plus de bars et de restaurants! Les riverains du 11ème veulent juste vivre et dormir, leurs enfants aussi. Notre arrondissement est devenu la buvette de Paris, attraction à touriste type Disney. Laissons ce type de projets pour les "beaux" arrondissements... Par contre on manque cruellement d' espace pour les adolescents , ils jouent au ballon dans des espaces non protégés. Dur d' être jeune dans l' arrondissement le plus dense de Paris.Sinon une salle d' escalade? Ou alors une annexe de conservatoire ouverte aux écoles, collèges et lycées?

Charlotte P12/09/2017 16:26

Ce lieu (garage Renault) serait idéal pour un musée d'art moderne ! Sur son toit un jardin ...

Cyrille MAIRE17/07/2017 16:44

Bonjour,

Nous souhaitons vous faire part d'une expérience réussie que nous menons actuellement dans un ancien garage Renault.
CHEZ RENAULD© à Saint Jean de Luz est née de la volonté de proposer un lieu festif culturel trans-générationnel incontournable pour les habitants de la ville. Aidé par les élus locaux, soutenus par les habitants et les visiteurs, la ville de Saint Jean de Luz est fière aujourd'hui de nous accueillir et de dynamiser l’image de la ville à travers ce lieu collectif.

Nous souhaitons aujourd'hui implanter notre concept dans d'autres villes en France.
Nous recherchons un lieu à Paris pour développer un nouveau projet.
Le garage Renault rue Amelot semble une évidence !

Les points forts de notre expérience :

UNE BELLE HISTOIRE FONDATRICE :
Un ancien garage Renault de 800 m2 à l’abandon, dans le centre ville de Saint-Jean-de-Luz,
Cyrille Maire, restaurateur et organisateur d’évènements, propose d’y créer une buvette éphémère,
Situé au centre de Saint-Jean-de-Luz, c’est un établissement incontournable
pour la vie des Luziens et les touristes en promenade.
Le lieu ouvre en 2015 et connaît un succès toujours grandissant accueillant entre 1 000 et 3 000 personnes /soir.

CHEZ RENAULD© est une coopérative collaborative :
- Une volonté de réunir des acteurs locaux, chacun indépendants, qui y proposeront leur savoir faire.
- Une nouvelle façon de travailler ensemble dans la restauration.
- Chacun est responsable de son travail en étant son propre patron.
- Un lieu pour tous, inter-générationel, où locaux et touristes se retrouvent.
- Un lieu de rencontre et de festivité avec une programmation culturelle, musicale, artistique…
- Le lieu est mis a disposition des marques locales, associations… qui souhaitent y organiser un événement.
- Un lieu de vie ancrée dans la vie locale
- un vrai mélange des codes

UN GRAND BAR CENTRAL… ET DES POINTS DE RESTAURATION, DES ATELIERS CULINAIRES ET DES FOOD TRUCK
- Réunir et faire entrer des food truck dans un lieu commun autour d’un grand bar,
- Une proposition gustative hétéroclite et de belle qualité,
- Une gamme de prix accessible à tous,
- Chaque comptoir ou food truck est à son compte et paye un loyer en sous location.

LA TRANSFORMATION DU LIEU
- Garder le lieu le plus brut possible.
- Mise aux normes ERP (accessibilité, sécurité incendie… )
- Acoustique pour un respect du voisinage
- Décoration maligne, inventive, de récupération et évolutive.

LES EVENEMENTS
- la saison est ponctuée d’événements gratuits, proposés aux clients.
Concerts, banda, flamenco, taureau mécanique, démonstration de skate, karaoké, retransmission de matchs de foot ou rugby, tombola…

LA TENDANCE DES FOOD HALL / eat, drink & mingle
« Le restaurant classique ne suffit plus. Nous voulons du choix.
Des espaces géants / Une variété de restaurants / Des tables communes.
Possibilités infinies de mélange culinaire. Interaction sociale. »

L’ESPRIT DES FUTURES CHEZ RENAULD©
Valeurs collaboratives prédominantes,
Capital et intérêt général cohabitent
Eco-responsable : NégaWatt / Zéro kilomètres
Lieu de rencontres et de festivités / Lieu d’exposition/Ateliers de créateurs/Lieu d’expériences



Vous pouvez retrouver des images de notre réussite :
https://www.facebook.com/chezrenauld/
https://www.instagram.com/explore/locations/862163781/
http://kindabreak.com/chez-renauld-saint-jean-de-luz-buvette/
http://www.sudouest.fr/2017/03/23/saint-jean-de-luz-chez-renauld-et-la-guinguette-d-erromardie-repartent-pour-un-tour-3302524-4383.php


A votre disposition pour discuter d’un partenariat avec vous, CHEZ RENAULD© est pleinement convaincu du succès d’une nouvelle implantation dans l’espace Renault rue Amelot au cœur d’un quartier en profonde mutation.

Cordialement,

Cyrille MAIRE
Fondateur du concept CHEZ RENAULD©

Les Eveillés04/07/2017 16:24

Bonjour,

Notre association crée des événements à Paris et utilise la totalité des bénéfices de manière transparente pour soutenir les réfugiés.
Nous travaillons tous bénévolement, organisateurs, artistes, salles... Nous ne payons que les défraiements des artistes ainsi que la régie.

Nous avons déjà organiser trois soirées depuis le mois de janvier, nous avons récolter plus de 42 000 euros.
Des artistes comme Jacques, Superpoze, Ark, Marc Milner, Agoria, La femme, Salut c'est cool, Flavien Berger, Agar Agar, Polo&pan, Bagarre, Masomenos, Mézigue, Hadj Sameer et la Tendre émeute ont déjà joué pour notre cause.
Nous organisons un nouveau concert demain avec Feu Chaterton.

Voici notre site : http://www.leseveilles.fr/ et notre facebook : https://www.facebook.com/restonseveilles/?fref=ts
Nous travaillons avec plusieurs salles à Paris comme le Zig Zag, la Gaité Lyrique, le Pavillon des Canaux, le Yoyo ...
Vous trouverez des articles nous concernant ici : http://www.leseveilles.fr/les-eveilles/


Nous aimerions beaucoup travailler avec vous pour une nouvelle édition, même si je conçois que ma demande est particulière.

Nous essayons lors de nos événements d'approcher notre génération afin de les sensibiliser, de lui permettre de se sentir moins impuissant face à ce désastre humanitaire et d'agir à sa manière pour cette situation d'extrême urgence.

Nous souhaitons rappeler que la nuit peut aussi être un lieu d'action collective.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

Merci !

A bientôt je l'espère,


Association Les Éveillés
contact@leseveilles.fr

Cyrielle Ba23/06/2017 11:01

L'idéal serait de réhabiliter les lieux plutôt que de tout démolir. Conserver les dimensions existantes, ne pas monter, utiliser le sous-sol à fond... et puis végétaliser. Insérer de la verdure, seul moyen pour que ce grand site industriel respire à nouveau tout en respectant ses dimensions actuelles (murs,toits...).

Charlotte C17/06/2017 01:03

Aménageons des lieux de pratique du sport, des logements, des cabinets médicaux...pour les petits sportifs et le sportifs pro

Christian GELIS06/06/2017 20:33

Bonjour à tous,

Cet espace pourrait devenir un lieu culturel d'échange et de découverte.

Fort de notre expérience avec notre plateforme musicale, nous voulons aller plus loin dans la mise en avant des artistes.

Dyskit est une plateforme qui vise à soutenir les artistes indépendants qui ne possèdent pas les mêmes outils de communication que les autres artistes et groupes connus.

Ce lieu permettrait de créer un lien direct entre les artistes et le public, il offrirait un espace dans lequel le public pourrait les découvrir en live.

Ce lieu serait adéquate pour accueillir des évènements (concert, soirée, conférence). Il permettrait également de mettre en place une guinguette musicale les week-ends.

Il pourrait y avoir des studios de répétitions et d'enregistrements, mis à disposition pour accompagner les artistes dans leurs développements.

Egalement, un espace d'incubation/co-working pour accompagner les start-up qui proposent un service, produit innovant sur le thème de la musique.

Et bien sûr, trouver un "restaurant/café" proposant des produits bons, bio et équilibrés.

Vincent Cotte06/06/2017 15:47

Création d’un lieu de pratiques culturelles, sociales, environnementales et de vivre ensemble rassemblant :
- Un pôle de pratiques musicales, de professionnalisation, de retransmission en streaming et de production
- Une recyclerie de matériel audio, un lieu d’apprentissage technique et d’insertion vers des formations qualifiantes et de l’emploi
- Un espace d’expositions et de show cases, de promotions culturelles et de services
- Un lieu de petite restauration et de convivialité, de dégustation de boissons et d’alcools non distillés, de relais de produits en dépôt type AMAP
La dynamique recherchée est la création de valeurs par la mise en synergie des différentes activités pratiquées. Cette dynamique pourra s’étendre vers de la résidence d’artiste comme de l’hôtellerie « sociale », et englober de nouvelles rencontres vertueuses.

Giorgio Lucentini03/06/2017 18:49

Un bâtiment né comme garage, expression d'une ère de l'automobile en ville qu'on aimerait bien désormais finie. Pourquoi ne pas donner un signe fort, alors? La ferme urbaine Renault: où les voitures se garaient, une production hydroponique de légumes, bio et 100% parisien. Dans la cour, un marché km0 et sur le toit, bien sûr végétalisé, des ruches, un verger, du photovoltaique...Mécénat? Renault, bien sûr!

Ophélie Guérin03/06/2017 17:46

Bonjour,

Nous souhaitons créer dans ce lieu un marché culinaire couvert et permanent. Il offrira la plus grande variété de stands et permettra de consommer, sur place, la crème de la crème des mets français et du monde.

Nous sommes convaincus que Paris mérite d’avoir un Marché culinaire digne de ce nom pour mettre en valeur sa richesse culturelle et la faire découvrir aux parisiens ainsi qu’aux visiteurs internationaux.

Nous voulons que ce Marché soit à l’image d’un Paris aux milles saveurs, à la fois gourmande, cosmopolite, globale et ainsi rassemblant des spécialités régionales françaises mais aussi celles des six continents.

Nous concevons ce Marché, avant tout, comme un moyen de fédérer les peuples autour des différentes cultures culinaires, mais aussi de donner l’opportunité à de nouveaux
restaurateurs de s’établir rapidement et facilement sans avoir à investir un capital de départ important.

Le Garage Renault est le lieu idéal pour accueillir notre projet. Tout en conservant et magnifiant son architecture actuelle, nous voulons apporter à ce lieu une nouvelle dynamique et un nouvel élan éco-responsable.

Si ce projet vous plaît, n'hésitez pas à nous contacter à cette adresse : ophelie.guerin.ruy@gmail.com :)

Ophélie Guérin et Thomas Paclot

Manuel Biota02/06/2017 06:11

BonJour
Je propose d y positionner un mini golf qualitatif et des ateliers ludiques enfants autour de l'adresse et d'un concept innovant mêlant motricité , memoire , adresse. L'intérêt est qu il permet de découvrir les sensations du golf, MaÎs aussi l'habilité , et surtout un parcours pédagogique et mécanique sur l adresse et la motricité , non spécifique au golf .pzrfait pour les écoles également . Et peu d espace nécessaire. Une première en plein paris . À votre disposition pour en échanger . Et nous serions ravis de vous conseiller ou accompagner dans. Ce projet .
Manuel Biota

Jonathan Bombard01/06/2017 15:19

Je souhaiterais faire de ce lieu une scène ouverte pour tous les artistes urbains Slameurs, Poètes urbains, Musiciens, Beat-maker...
En faire un lieu de transversalité artistique : d'expositions, de rencontres, d'événements, d'ateliers de découverte et de sensibilisation aux pratiques artistiques urbaines mais aussi un espace de résidences artistiques qui accueille tout au long de l'année différents artistes (amateurs, professionnels). Proposer également des soirées à toutes et à tous ceux qui désirent s'initier aux arts urbains et décloisonner ainsi ces pratiques artistiques moins connues du grand public.
Il s'agit de créer un lieu ouvert sur le territoire, un espace de partage, de transmission des savoirs et des connaissances, un lieu de mixité sociale.

Les objectifs:

Promouvoir toutes les composantes des arts urbains.
Créer un espace de paroles partagées, de lien social et d'éducation populaire.
Favoriser l'accès à la création artistique.
Transmission des connaissances artistiques.

Renaud ROGER30/05/2017 16:20

Cité de la gastronomie : food court + marché alimentaire + école de formation... axé agriculture raisonnable bien entendu

Jean-Luc Desjardins26/05/2017 21:33

Une bonne partie pourrait être consacrée à des résidences d'artistes (peinture et sculpture en particulier), et puis aussi des concerts "garage" ou "techno" ou "électro" ou ...

jerome zambelli24/05/2017 16:35

Je propose d'y créer des pistes de kartings électriques (intérieur et/ou extérieur) et plus généralement, un espacé dédié aux nouveaux modes de déplacements électriques urbains.

ERIC FRANCOIS24/05/2017 13:12

un musee d'art contemporain

Marie Lombard23/05/2017 15:58

mettre la culture urbaine à l’honneur dans toutes ses composantes, en accueillant des musiciens, des ateliers d’artistes, de cuisine collaborative, du Street Art, des concerts, des soirées et être un point d’ancrage pour des associations de lutte contre le gaspillage alimentaire en développant. Le week end le lieu accueillera des concerts

Proposer une idée

Nous vous invitons à poster votre contribution en remplissant le formulaire ci-dessous. Maintenant, c’est à vous.

#reinventerparis