Mairie de Paris
reinventer.paris Les dessous de Paris

Centre de répartition Laumière (19e)

Réserver une visite

Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour réserver une visite pour : Centre de répartition Laumière (19e)

Il est demandé aux équipes de limiter leur participation à 4 personnes maximum par visite.

Les candidats doivent s'engager à ne pas venir en nombre supérieur à celui qu'ils indiquent en s'inscrivant.

L'inscription à une visite doit se faire au plus tard avant 18 heures la veille de la visite concernée.

Transfert en cours

* Champs obligatoires

Au 8-10 rue Armand Carrel (19ème arrondissement), ce bâtiment propriété de la Ville de Paris est une ancienne sous-station électrique. Il est situé à proximité immédiate de la Mairie d'arrondissement et du parc des Buttes Chaumont. Sur une parcelle de 489 m², le bâtiment développe près de 800 m² de surface de plancher dont 370 m² en sous-sol.
Partager


Visite indisponible
Poser une question

Vous avez une question, vous souhaitez une précisions sur ce site, le formulaire ci-dessous est à votre disposition.
Une réponse vous sera adressée par mail.

Localisation

Localisation

8-10 rue Armand Carrel

75019 Paris

Propriétaire

Ville de Paris

Typologie

Bâtiment

Idées et contributions
Cet espace vous offre la possibilité de donner votre avis, d’apporter votre contribution sur la transformation de ce lieu proposé à l’appel à projets urbains innovants, en remplissant, le formulaire ci-joint.

laura lardy29/06/2017 12:56

Bonjour, je suis Laura Lardy, juriste et présidente de l'association de lutte contre le viol.
Je travaille égamement auprès d'association LGBTI et anti raciste.

Je pense qu'il serait formidable d'avoir un local qui héberge à la fois des associations de lutte contre les violences faites aux minorités et des avocat.e.s spécialisé.e.s dans leur défense (discrimination au travail, violence conjugale, viol...)

Je travail sur ce projet depuis plusieurs mois et ce serait fantastique que la ville de paris me permette de le réaliser.

Cordialement, L.L

Ivan Pejcic21/06/2017 12:19

Un espace public dédié aux enfants. Des plus petits aux pré-adolescents. Lorsqu'il fait beau Les Buttes Chaumonts sont un fantastique terrain de jeu. Mais il y a peu de sites indoor accessibles, démocratiques et intelligents à Paris. Pourquoi ne pas y implanter une bougothèque pour les petits et un équivalent pour que les plus grands puissent également s'amuser en groupe, librement et comme des enfants. C'est à dire en dehors du cadre formel d'une activité sportive ou culturelle.

Vincent Cotte06/06/2017 15:32

Création d’un lieu de pratiques culturelles, sociales, environnementales et de vivre ensemble rassemblant :
- Un pôle de pratiques musicales, de professionnalisation, de retransmission en streaming et de production
- Une recyclerie de matériel audio, un lieu d’apprentissage technique et d’insertion vers des formations qualifiantes et de l’emploi
- Un espace d’expositions et de show cases, de promotions culturelles et de services
- Un lieu de petite restauration et de convivialité, de dégustation de boissons et d’alcools non distillés, de relais de produits en dépôt type AMAP
La dynamique recherchée est la création de valeurs par la mise en synergie des différentes activités pratiquées. Cette dynamique pourra s’étendre vers de la résidence d’artiste comme de l’hôtellerie « sociale », et englober de nouvelles rencontres vertueuses.

Laurent MERCOU31/05/2017 12:15

Une grande école de Comédie Musicale dédié a des formations Chant, Danse, Théâtre, pour former tous les artistes en devenir ...
(Peu de lieu public à PARIS pour construire l'apprentissage des ces 3 disciplines simultanément...)

Charles Tutin24/05/2017 14:25

Expositions, performances, collaborations avec artistes et curateurs en devenir, création d’un label de musique et d’une agence de booking, mise en place de réseaux collaboratifs nationaux (Nantes, Lyon) et européens (Berlin, Londres) : les jalons posés par Champ Libre sont nombreux et ont vocation à s’enrichir de nouvelles expériences, de tentatives qui prendront tout leur sens dans de nouveaux espaces, de manière à créer un laboratoire unique en son genre, telle une “pépinière de start-ups“ dédiée non pas à l’entrepreneuriat mais à la création.

Champ Libre a ainsi pour ambition de se reconstituer en résidence d’artistes couplée à un espace de recherche, d’expérimentation et de dialogue entre différentes formes d’expression, à commencer par la musique. La perpétuation de la maison de disque, de l’agence de booking, de la promotion des artistes résidents mêlée à la quête d’autres musiciens demeurera le principal moteur, trouvant sa concrétisation au sein même du lieu, lors de concerts et de célébrations festives ayant vocation à se tenir en journée.
Le second axe de développement de Champ Libre, s’il touche principalement au domaine des arts plastiques, ne se limite pourtant pas qu’à lui. Il souhaite avant tout étudier la transversalité entre les formes d’expression et de création, explorables à l’envi au cours de colloques et masterclasses croisées et d’entreprises de mise en commun des techniques et domaines artistiques, et dont le champ se nourrira d’autres outils d’analyse et de perception du monde contemporain comme les langages (visuel, sonore, gestuel, verbal, mathématique, informatique), les sciences humaines et leurs méthodes ou encore les techniques scientifiques.

Champ Libre a pour objectif de s’inscrire durablement dans le paysage remodelé du Grand Paris, en affirmant son identité unique.

ERIC FRANCOIS24/05/2017 13:20

un centre sportif multi-disciplinaires

Proposer une idée

Nous vous invitons à poster votre contribution en remplissant le formulaire ci-dessous. Maintenant, c’est à vous.

#reinventerparis